top of page

Communiqué: nouveau train de nuit Bruxelles-Berlin

Aujourd'hui, l'ÖBB a officialisé ses plans pour l'horaire d'hiver 2023. Le nouveau réseau Nightjet présenté pendant la pandémie est presque sur les rails. La nouvelle liaison ferroviaire de nuit au départ de Bruxelles était attendue depuis longtemps, et elle arrive maintenant très bientôt. À partir de la mi-décembre 2023, il sera possible de se rendre directement à Berlin trois fois par semaine en dormant avec le leader des trains de nuit ÖBB. Le train pour Berlin circulera couplé au train pour Vienne qui circule déjà et sera séparé de ce train à Mannheim. À partir de l'automne 2024, le train de nuit vers Berlin et Vienne au départ de Bruxelles circulera alors quotidiennement.


L'autre grande nouveauté est la mise en service des nouvelles voitures-lits et voitures-couchettes de l'ÖBB. Certaines des nouvelles voitures de l'ÖBB sont équipées d'une sorte de "mini-cabine", une sorte de capsule pour un seul passager afin qu'il puisse dormir en toute intimité à un prix démocratique", explique Alexander Gomme, porte-parole de Back on Track Belgium, l'organisation à but non lucratif qui milite en faveur de la multiplication des trains de nuit. "Dans un premier temps, ces trains desserviront Hambourg-Innsbruck et Hambourg-Vienne, mais pas encore l'Italie, comme prévu initialement. L'homologation des voitures-lits en Italie n'est pas encore terminée. L'homologation des nouveaux wagons-lits est nécessaire pour libérer d'autres wagons-lits afin qu'ils puissent circuler plus fréquemment vers la Belgique, la France et l'Allemagne, mais cela prendra apparemment un certain temps", explique M. Gomme. Les nouvelles voitures atteignent 230 kilomètres à l'heure et constituent une innovation très attendue dans un parc européen de trains de nuit qui compte encore des voitures vieilles de près de 70 ans.Le train de l'ÖBB sera le deuxième train de nuit reliant Bruxelles à Vienne, l'autre étant European Sleeper. Ce dernier est normalement prolongé jusqu'à Prague, mais même dans ce cas, il est frappant de constater à quel point Bruxelles reste mal desservie.


"Nous avons besoin d'une multitude de trains, également vers la Scandinavie, la France, l'Italie et l'Espagne", a déclaré Gomme encore.

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page