Rechercher
  • Bp

Communiqué de presse:Beaucoup de nouveaux trains de nuit, mais où sont les voitures pour ces trains?

Dernière mise à jour : 14 juin

Tout d'abord, il a été récemment annoncé que l'European Sleeper ne circulera pas entre Bruxelles, Amsterdam, Berlin et Prague cet été. La raison et la date ne sont pas encore précisées, mais il est certain que le manque de (bon) matériel roulant fait partie du problème. Aujourd'hui, la compagnie a annoncé (à court terme) qu'elle proposera également des trains de nuit vers les Alpes françaises et les villes méditerranées.


Deuxièmement, le projet de faire de Berlin une plaque tournante des trains de nuit, voire le service de trains de nuit Paris-Berlin tant vanté par le leader du marché des trains de nuit, l'ÖBB, prend du retard. Motif : aucune voiture appropriée.


Et troisièmement, il a été révélé la semaine dernière que de nombreux trains, via une formule de sale and lease back, n'appartiennent en fait pas à la SNCB mais à un trust fund - douteux - américain.


Pas de nouvelles, malheureusement


Cela doit changer ! "Nous sommes vraiment désolés, mais malheureusement ce n'est pas une nouvelle. De nombreux wagons-lits datent de l'époque de la Compagnie Internationale des Wagons-Lits (CIWL), de la DSG ouest-allemande, de la KSR yougoslave ou de leurs équivalents de l'autre côté du "Mur". La plupart des wagons-lits ont également quarante ans, parfois même plus, et sont tous délabrés", sait l'expert et porte-parole de Back on Track Belgium.


"Les quelques wagons-lits modernes qui ont été construits au cours des 30 dernières années sont des petites séries, pas toujours de bonne qualité, et sont surtout utilisés par les chemins de fer d'État sur des lignes commandées par le gouvernement en tant que service public (OSP) " Gomme ajoute.


Nous voulons de grandes séries de matériel roulant décent


Back on Track Belgium, l'asbl qui œuvre pour une renaissance à grande échelle des trains de nuit aux normes de confort actuelles et avec Bruxelles comme noyau, a une demande claire. "Nous voulons de grandes séries de matériel roulant neuf et décent. C'est la seule façon de remettre le train de nuit sur la carte et d'offrir aux voyageurs d'aujourd'hui le confort qu'ils méritent !"

Le financement par crowdfunding est nécessaire, mais l'Europe a encore beaucoup d'argent à donner.


Par une liaison ferroviaire de nuit, il faudrait prévoir environ 40 millions d'euros pour une locomotive, des wagons et divers frais. "C'est beaucoup. Mais le 18 mai, la présidente de la Commission européenne, Mme Von der Leyen, a déclaré qu'"il y a près de 250 milliards de prêts qui n'ont pas encore été utilisés et que nous voulons encourager les États membres à investir précisément dans le Green Deal". Il est donc hallucinant d'appeler European Sleeper, après avoir dû réunir un capital initial, de devoir également lancer une opération de crowdfunding pour construire de nouveaux wagons-lits et, entre-temps, de mettre "au frigo" des projets déjà très concrets.


Pool de wagon-lits (belges)


Il existe plusieurs façons d'aider les start-ups, mais un coup de pouce solide serait d'investir dans un pool de voitures (wagon-lit) par les gouvernements qui sont mieux à même de gérer le monde financier dont ils sont venus à la rescousse lors de la crise bancaire ! "Nous l'avons calculé intégralement dans le dossier disponible sur notre site web", précise M. Gomme. Pour les six trains de nuit que nous aimerions voir partir de Bruxelles, il faut "à peine" 366 millions d'euros. Cela représente 0,15 % de la somme " exceptionnelle " de l'UE pour le programme de relance et le programme Green Deal de la Commission européenne !


La seule chose à faire est d'agir!


L'organisation à but non lucratif a déjà présenté tout cela au cabinet du ministre compétent Gilkinet en février 2021. "Mais malheureusement, nous n'avons pas reçu de réponse. C'est dommage car il y a, en tout cas en Europe, beaucoup de communication pour une "relance verte". Il suffit aux Etats membres, dont la Belgique, d'avoir une vision claire du fait que les deux ont une valeur ajoutée économique avec des centaines, voire des milliers d'emplois supplémentaires et peuvent contribuer grandement à limiter le réchauffement climatique. Il reste à peine mille jours pour renverser la vapeur. Agir maintenant présente donc des avantages dans de nombreux domaines", déclare l'organisation sans but lucratif. "Nous l'avons déjà élaboré dans le détail : destinations, horaires et plan financier global. La seule chose à faire est d'agir !

Les lignes et horaires se retrouvent ici, le dossier chiffré ici:


Hub4Brussels_chiffré_V1_1
.pptx
Download PPTX • 1.08MB



131 vues0 commentaire